Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Nouveau Site de co-voiturage gratuit ! | Page d'accueil | TERRE DES OURS »

18 février 2014

Une signature pour la viticulture bio !

Nouvelle pétition à signer. Cette fois c'est pour défendre Le viticulteur bio Emmanuel Giboulot qui passe en jugement dans quelques jours et auquel on reproche d'avoir refusé l'épandage d'un dangereux pesticide sur ses vignes...

Pas de doute, en 2014, on continue de marcher sur la tête... 

 

Emmanuel Giboulot, agriculteur bio, beaunes, pinot noir, viticulteur, bio

 

Commentaires

Tout mon soutien, c'est une aberration et les pouvoirs public vont a contre courant.

Écrit par : Denis | 18 février 2014

Je ne sais pas si c'est signe que je vieillis mais chaque jour qui passe j'entends une nouvelle connerie qui me révolte ! Arrêtez de vouloir faire de nous des moutons , laissez nous réfléchir et cultiver notre individualité . C'est cela la vrai richesse d'un pays . Il est grand temps de faire marche arrière dans beaucoup de domaines avant qu'il soit trop tard .

Écrit par : catherine baudoux | 18 février 2014

La terre appartient à tout le monde, et la respecter est un geste que nous devons apprendre, et en particulier les pouvoirs publics. La nature s'arrange par elle même, il y a d'autres solutions que les pesticides chimiques.

Etre Bio, c'est simplement revenir à l'essentiel de la vie, ce n'est pas une nouvelle mode, mais simplement la maturité que nous devons tous atteindre un jour.

Écrit par : VERGNES | 19 février 2014

totalement d'ac avec toi L...

Écrit par : LA BLONDE ECOLO | 19 février 2014

Le bio c'est l'essence même de la nature dont nous devons tous vraiment nous y engager.

Écrit par : Salon de jardin | 02 avril 2014

Cette chronique est vraiment génial.Congratulation à son auteur.Je vais revenir régulièrement.

Écrit par : rachat de credit consommation | 20 avril 2014

Cette histoire m'a complètement étonné. obligé un viticulteur bio d'utiliser des pesticides sous prétexte qu'il y a peut être un danger, sachant que sa région n'était même pas touchée, c'est ahurissant
C'est clair, on continue de marcher sur la tête
Courage

Écrit par : Touffail | 29 avril 2014