Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« César Harada, le nettoyage des marées noires | Page d'accueil | Pétition pour les aides aux réfugiés de Fukushima »

07 décembre 2012

Signez la pétition pour la ferme écologique "Au petit colibri" Merci !

Voilà quelques années qu'il se bat pour que vive sa ferme écologique, mais ce projet ne plaît pas à tout le monde... et notamment au Maire du village. Aujourd'hui, Françoise Coutant Vice présidente du Conseil Régional de Poitou Charente prend position pour lui. C'est un gros coup de pouce, auquel vous pouvez donner du poids en signant la pétition !

Alors faites marcher votre index en un seul clic  ci-dessous :

Richard Wallner, pétition, au petit colibri, ferme écologique, Marsac, Poitou Charente, Françoise Coutant, conseil Régional

 

Lorsqu'en 2005 Richard Wallner lance son projet de ferme écologique "Au Petit Colibri" sur des terres constructibles à Marsac en Charente, toutes les conditions sont réunies pour que ce projet d'agriculture durable, salué par le département et la région, soit un véritable succès pour sa commune et au-delà.Pourtant en 2008, la mairie décide d'interdire sa construction, contre l'avis des services d'État et malgré les 3 années d'activités de Richard. Depuis, Richard vit au milieu de ses terres, en se demandant quel pourra être l'avenir de sa ferme.

Pour mieux comprendre :


Sur ses 9 hectares de terres, Richard veut construire une ferme, c'est à dire son habitation et les bâtiments de stockage nécessaires sur place à un système de polyculture-élevage très diversifié (légumes, fruits, oeufs, céréales, miel, etc.), incluant une vente locale directement aux consommateurs et de la transformation (pain, jus,...). De nombreux experts agricoles (*), collectivités (**) et responsables politiques (dont l'actuelle ministre du Logement Cécile Duflot, venue sur place -vidéo), saluent le travail de Richard et soutiennent son projet.

Mais Jean-Marie Acquier, maire de Marsac, également agriculteur, ne reconnaît pas le caractère agricole de ce projet de petite ferme (interview vidéo). Malgré l'installation en cours de Richard et l'intervention argumentée des services de l'État***, la mairie choisit de déclasser le terrain en zone naturelle, le rendant inconstructible, et prévoit également l'installation d'une station d'épuration au bord du terrain sans accepter de ménager une distance suffisante pour éviter d'imposer de nouvelles contraintes réglementaires à Richard.

Pourtant, Richard est plein de bonne volonté; il n'a jamais baissé les bras et n'a eu de cesse de rechercher à concilier les intérêts de chacun. Il souhaite simplement vivre sa vie et mener son projet de ferme, que je trouve cohérent avec les besoins agricoles de demain. Il s'apprête donc à déposer de nouveaux plans de construction qui respectent les contraintes de la mairie, dont le projet de station d'épuration, malgré l'important surcoût que cela induira, l'abandon d'une partie du travail déjà réalisé (buttes de culture, grillage à poule, etc.), et la nécessité de réinventer l'organisation de ses bâtiments et de ses cultures. En retour, tout ce que Richard demande c'est que la mairie classe les 6 hectares non inondables de son terrain en zone agricole - comme l'a demandé le commissaire enquêteur*** du projet d'urbanisme de la mairie, accepte ses nouveaux plans et fournisse l'approvisionnement en eau et en électricité pour sa ferme.

Voici mon appel :

Pour parvenir à convaincre la mairie qui ne veut rien céder depuis 7 ans, Richard a besoin d'une médiation de la part de la préfecture de Charente. Nos milliers de signatures et messages de soutien que je transmettrai personnellement à Mme la préfète de Charente et à M. le maire sont aujourd'hui plus que jamais essentiels... car il est temps d'agir pour que la ferme "Au Petit Colibri" puisse enfin voir le jour !
                     


Merci de diffuser à tous vos amis. Ensemble, sauvons le Petit Colibri.

Françoise Coutant : Vice-Présidente du Conseil Régional de Poitou-Charentes

Approfondir : 
Pour connaître le projet innovant de ferme écologique de Richard (agriculture naturelle et conception permaculturelle) : 
son site internet   
la vidéo  de présentation de ses cultures (20 min)

Commentaires

C'est en agissant aujourd'hui que l'on construit notre futur.

Écrit par : Bertho | 07 décembre 2012

;-) !

Écrit par : Cartus | 07 décembre 2012

De rien !

Écrit par : la blonde ecolo | 08 décembre 2012

Etant moi même, un adepte de la nature et de l'environnement (préservation), je constate, que les agriculteurs, tel que votre maire, privilégie, ses intérêts, avant la nature et les bien faits, de la bonne alimentation, sans se soucier du bien être et de l'intérêt de ses administrés.
Cher ami, je vous soutiens sans aucun problème.
G.Girard

Écrit par : GIRARD Gilbert | 20 février 2013

alors on en est où ? je suis allé sur son site et j'ai vu que la pétition a été signée par 57000 personnes ! Impressionnant...

Par contre , sur le terrain : a t-il pu relancer la construction de sa ferme ?
( Et c'est vrai que l'agriculteur maire du village a l'air bien hostile : une station d'épuration !).

Il faut encourager les néo-ruraux qui ont des idées, surtout écologiques

Écrit par : Loic | 20 août 2013